logo Insalogo Insa

iGEM Toulouse, récompensé pour la 4e fois au concours du MIT

Cette année encore, l’équipe toulousaine iGEM a été récompensée d’une médaille d’or au concours iGEM (international Genetically Engineered Machine), une compétition internationale de biologie synthétique mise en place par le MIT. L’équipe était constituée de 8 étudiantes de la 4ème année INSA et du Master 1 MABS, avec des spécialités complémentaires (génie biochimique-microbiologie-génétique-agrobiosciences-bioinformatique et biologie des systèmes). Elle a été encadrée par des enseignants-chercheurs et chercheurs de l’UPS, de l’INSA, du LISBP et de l’IPBS, ainsi que par trois doctorants dans le cadre du module « Tutorat scientifique » de l’école doctorale BSB.

Le projet dénommé « Paleotilis », avait pour objectif de combattre les champignons qui altèrent les fresques de la grotte de Lascaux. La stratégie a consisté à modifier une bactérie de façon à ce qu’elle produise des antifongiques au contact des champignons tout en limitant sa propagation dans l’environnement par des systèmes de confinement physique et biologique. La description de Paleotilis, sur lequel l’équipe a travaillé pendant huit mois, est consultable sur le wiki http://2016.igem.org/Team:Toulouse_France.

Avec ce projet, l’équipe a obtenu une médaille d’or qui récompense la qualité globale du travail, ainsi qu’une nomination reconnaissant la qualité de la prise en compte de l’aspect éthique et sociétal du projet. Ce résultat place l’équipe toulousaine dans les meilleures 16% mondiales au même niveau cette année que celle de Harvard. Il est à noter que les équipes toulousaines sont les seules équipes françaises avec celles de Paris-Bettencourt à avoir obtenu systématiquement la médaille d’or lors des quatre dernières éditions.